Le big data, qui consiste à collecter et à analyser de très grandes masses de données, représentera un marché de près de 42 milliards de dollars, en 2018, selon IDC. Les banques, qui regorgent de données sur leurs clients, voient dans le big data l’opportunité d’améliorer leur relation avec ces derniers.

Comment le big data peut aider les banques à reconquérir leurs clients La tribune